Séparations administratives: les séparations administratives ne peuvent pas être attribuées par une cour martiale et ne sont pas de nature punitive. Le personnel enrôlé peut être séparé administrativement par une caractérisation du service (séparation caractérisée) ou une description de la séparation, comme le justifient les faits du cas particulier. La mauvaise conduite et les décharges déshonorante privent un soldat de la quasi-totalité des prestations administrées par le ministère des anciens combattants et l`armée. Les deux types de rejets punitifs affecteront également les perspectives d`emploi, les possibilités de scolarité, les possibilités économiques et l`acceptabilité sociale des soldats libérés. Une décharge déshonorante, qui ne peut être jugée qu`à la suite d`une condamnation contrairement à la croyance populaire, la caractérisation de la décharge ou de la décharge n`est pas automatiquement mise à niveau après six (6) mois. Bien qu`il existe des procédures en vertu desquelles on peut demander l`allégement de la Commission d`examen de la décharge ou le Conseil pour les corrections militaires, en règle générale, la base de la décharge militaire et la caractérisation sera probablement les suivre pour le reste de leur vie. Pour cette raison, il est impératif qu`un militaire confronté à une décharge administrative soit représenté par un avocat expérimenté en droit militaire et en contentieux de la Commission de décharge. Une Commission administrative de décharge est composée de trois (3) membres de rang supérieur au défendeur, d`un conseiller juridique (typiquement un JAG) et d`un enregistreur, qui sert de «procureur» et représente le commandement. Les procédures du Conseil sont de nature administrative et le Conseil n`est pas lié par des règles formelles de preuve. Ainsi, le Conseil peut examiner des renseignements qui pourraient ne pas être recevables à une cour martiale. En outre, les décisions du Conseil reposent sur une prépondérance de la preuve présentée, plutôt que sur un doute raisonnable.

Une fois que le commandant reçoit la lettre avec des pièces jointes de l`intimé, il détermine s`il doit ou non procéder à la procédure de décharge. Si le commandant choisit de procéder à une Commission administrative de décharge est convoquée (si nécessaire). Si le Conseil n`est pas requis, le commandant transmet le colis à l`autorité compétente en matière de réception (habituellement le commandant de l`installation) pour approbation finale ou désapprobation. La conduite d`un soldat dans l`armée peut les suivre pour une vie, pour le bien ou pour le mal. Lorsqu`on examine comment une décharge défavorable peut influencer les perspectives d`emploi et d`éducation post-service, il y a deux processus différents pour la décharge administrative: traitement des notifications ou traitement de la Commission. La plupart des cas sont traités à l`aide de procédures de notification, où la notification et la réponse du membre sont limitées aux écrits. Toutefois, si un membre a le droit de faire entendre son cas par une Commission administrative de décharge, les procédures du Conseil sont utilisées. Sur les cinq types de rejets, trois sont disponibles pour les soldats lorsqu`ils sont déchargés administrativement: honorable, général dans des conditions honorables, et sous autres que des conditions honorables.